Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Bruno Bourdet à Libre cours 2024

Bruno Bourdet a obtenu en janvier 2024 le prix des postiers écrivains avec "Hibiscus et la gardienne du temps.


Bruno Bourdet est Chargé de Clientèle à la Banque Postale. Il est aussi peintre et dessinateur. Il a exposé dans différentes galeries, à Paris où Il a vécu plusieurs années et à Nantes où il s’est installé en 2003. Avec la naissance de ses enfants, il s'est trouvé une nouvelle source d'inspiration : écrire pour la jeunesse. Il a publié aux éditions Ex Æquo, Hibiscus et la Conquête de Balaou (oct. 2022), Hibiscus et la gardienne du temps (avril 2023), pour lequel il vient de recevoir le prix des Postiers écrivains 2024, et Hibiscus et la Malédiction Delacabossière qui a paru en novembre dernier. Ces trois romans sont illustrés par l'auteur.



L’aventure ! (extrait choisi). 

Hibiscus et la gardienne du temps

Hibiscus comprit vite que la marche pouvait être très fatigante, à toujours lever les jambes au-dessus des hautes herbes et des racines monstrueuses qu’il fallait grimper ou contourner en prenant garde aux serpents et scorpions. Fort heureusement, aucun fauve ne désirait importuner l’expédition. Les porteurs chantaient pour se donner du courage, et le docteur Livingstone marchait la tête rivée devant lui, défrichant du regard toute cette végétation luxuriante qui se dressait devant la colonne.

Au bout de trois heures, Hibiscus ne sentait plus ses jambes et quand elle voulait étancher sa soif, l’eau des gourdes était chaude. Ah, combien aurait-elle donné pour obtenir une cannette de coca bien fraîche !

Tu vas bientôt avoir du spectacle, dit Livingstone. Entends-tu ces grondements ?

La fillette tendit ses oreilles et perçut comme une locomotive lancée à pleine vapeur.

Nous nous arrêterons bientôt pour manger et nous reposer, dit le médecin-explorateur-missionnaire-cartographe-écrivain, car Livingstone assurait toutes ces fonctions à la fois.

Les porteurs noirs savaient où ils allaient et ils accélérèrent leur cadence. Gomotto souleva Hibiscus et la plaça en équilibre sur ses larges épaules. Elle avait une meilleure vue au-dessus des fougères, et elle crut voir un instant ce fourbe de Zamba qui les suivait en arrière, mais la vision disparut aussi vite qu’elle était apparue. Une illusion certainement, car que pouvait bien leur vouloir ce stupide animal après avoir quitté la communauté ?

Pour en savoir plus sur les publications de Bruno Bourdet aux Editions Ex Aequo
 

Interview d'Amandine Glévarec pour monstudio.tv.
Réalisation : Walter Bonomo.

Enregistrement dans le cadre du festival culturel Libre Cours 2024.

​Retrouvez les autres interviews de Libre Cours 2024, seront publiés dans la semaine.

Mardi 2 Juillet 2024

Lu 508 fois
Notez



Dans la même rubrique :
< >

Lundi 1 Juillet 2024 - 15:17 Aline Duret à Libre cours 2024

Dimanche 30 Juin 2024 - 21:43 Clément Rossi à Libre cours 2024


Rechercher une vidéo